Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de snj-normandie.over-blog.com
  • Le blog de snj-normandie.over-blog.com
  • : Le syndicat national des journalistes propose ce blog à tous ses adhérents et sympathisants pour faire le point sur l'actualité sociale dans les entreprises de presse de Normandie.
  • Contact

Syndiquez-vous !

Plus qu'une possibilité, c'est devenu aujourd'hui une nécessité. Face à un actionnariat de presse qui ne cesse de se concentrer, qui chaque jour multiplie les atteintes aux conditions de travail (blocage des salaires, tentatives de supprimer des RTT, plans sociaux qu'ils soient officiels ou déguisés), qui met en oeuvre des stratégies globales (notamment sur les droits d'auteur), le SNJ apporte ses réponses. Majoritaire dans la profession, il sera d'autant plus fort que ses militants seront plus nombreux.

Recherche

En musique

25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 10:27

rubon0

 
À la veille de l’ouverture de la négociation annuelle obligatoire sur les salaires (NAO), des élus du comité d’entreprise ont trouvé intéressant de demander en fin de séance et lors des “questions diverses”, devant la direction, la tête du secrétaire (SNJ) du CE.
Ce putsch dérisoire a eu pour conséquences immédiates la disparition de fait de l’intersyndicale (que le SNJ tenait à bout de bras depuis plusieurs années), et surtout l’affaiblissement de toutes les revendications, notamment salariales, que les organisations syndicales pourraient, ensemble ou séparément,
désormais porter.
Que pouvait en effet la direction espérer de mieux, alors que s’ouvrait la NAO, que le désolant spectacle de désunion offert par les putschistes ?
Ceux-ci ont, depuis, été confortés par la direction qui a validé l’élection, dans des conditions totalement irrégulières, d’une secrétaire fantoche (élue CFDT).
Les mêmes élus putschistes n’avaient pris aucune part à la discussion sur l’expertise comptable commandée par le CE au cabinet Syndex, laissant le SNJ faire tout le travail, et poser seul les questions qui fâchent à la direction. Comme d’ailleurs chaque année, depuis trop longtemps.
S’ils avaient lu ce rapport, et fait correctement leur travail d'élus, nos putschistes auraient compris que le taux de résultat faramineux enregistré par Publihebdos dans la dernière période (15 % sur les
six premiers mois de l'année 2010, par exemple) plaçait les salariés en position de force pour obtenir, enfin, une augmentation générale conséquente.
Au lieu de cela, ils ont préféré consacrer leur énergie à comploter contre la principale organisation syndicale de Publihebdos. Les salariés s'en souviendront.

 

Rennes, le 22 janvier 2011
Syndicat national des journalistes - PUBLIHEBDOS

Partager cet article

Repost 0
Published by SNJ - dans entreprises
commenter cet article

commentaires